Anne Van Er

 

Une exposition des tableaux d’Anne Van Er constitue, pour le spectateur, une plongée dans un univers à la fois familier et lointain. Ses compositions travaillées dans la matière rejettent bien loin l’individualité au profit d’une expression plus en accord avec ce que l’artiste perçoit d’une société de masse au sein de laquelle la solitude apparaît omniprésente. Ces personnages aux silhouettes récurrentes, l’artiste se plaît à les saisir de dos à moins qu’elle ne dilue leurs traits en un succédané de visage. D’une histoire, on ne devine que la trame rapidement absorbée par un décor aux tonalités tour à tour grises ou plus chaleureuses, mais irrémédiablement limité à quelques lignes ou figures géométriques qui évoquent l’anonymat d’une ville, à moins qu’il s’agisse d’une impression de paysage voire d’un fond neutre. Et pourtant, Anne Van Er aime serrer ses personnages au plus près. Elle les offre au regard avec bienveillance, dans l’attente d’une rencontre qui se produira peut-être et de l’histoire qui pourrait naître de cette rencontre. Pour ce faire, le peintre recourt à une technique qui s’attarde en profondeur au travail de la matière au point de lui conférer une valeur presque organique. Une matière vibrante de lumière, servie par une palette très sage mais qui s’exprime avant tout par la subtilité et la transparence des couleurs. Les tableaux d’Anne Van Er composent un univers qui plonge loin dans la sensibilité humaine, plus loin qu’il n’apparaît au premier regard.

Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

 
Vernissage-cocktail, mercredi 17 avril 2013 DE 18 à 21 H.