Silvia VAINBERG

 

Née à Buenos Aires (Argentine), elle étudie à l’Ecole de Théâtre Colón et travaille comme danseuse avec plusieurs chorégraphes et le Ballet général San Martin. Elle deviendra elle-même chorégraphe et professeur de danse. Sa formation en architecture se complète de bien d‘autres disciplines comme la peinture, la poésie, le dessin et la cérémonie du thé japonaise) qui sont autant de moyens d’expression d’une sensibilité aux racines profondes et aux ramifi cations nombreuses. Voilà longtemps que Silvia Vainberg a pris ses distances avec la fi guration pour entrer dans un univers de spatialité, un monde aux diverses épaisseurs au sein duquel elle évolue avec grâce et poésie. D’année en année, la ligne se fait plus maitrisée, la couleur plus pertinente, l’expérience méditative s’y affi rme avec une liberté croissante. Et le spectateur ne s’y trompe pas qui peut presque suivre ce cheminement mental dans la composition, appréhender les pensées qui affl eurent la toile ou le dessin. Deux techniques complémentaires, l’une plus éthérée, l’autre plus organique, mais qui convergent toutes les deux vers une même concentration du propos. Cette vision de l’artiste évoque à la fois l’infi niment petit et l’infi niment grand, une sorte de point de rencontre de plusieurs dimensions, là où s’amorce l’immersion en soi-même.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 24 AVRIL DE 18 Á 21 H.