Thomas Urban

 

Né en 1984 à Liège, il a obtenu un master aux Beaux-Arts de cette même ville. Primé par Canvas/RTBF en 2010 et lauréat du Prix Collignon, il mêle les techniques de la peinture et du dessin dans des compositions foisonnantes, dominées par la ligne et s’inspirant le plus souvent de l’histoire de l’art à travers les siècles. Cette relecture passe non seulement par l’appropriation d’un thème mais aussi et surtout par le développement d’un vocabulaire - ou d’une grammaire - graphique qui donne une épaisseur et une présence picturale particulière à ses personnages. Thomas Urban s’avoue littéralement fasciné par la mythologie grecque. Une manne quasi inépuisable de dieux et de héros aux personnalités multiples et éclatantes pour ce jeune artiste qui aime explorer d’autres mondes non seulement à travers les récits anciens mais aussi par le truchement des grands classiques de l’art. S’inspirant avec beaucoup de liberté de Dürer, Velasquez, Ingres, Titien et bien d’autres encore, on l’a souvent qualifi é de baroque, notamment pour son usage très personnel de la ligne et des quelques couleurs choisies qui composent sa palette. On serait plutôt tenté d’y percevoir un univers parallèle vu à travers le regard, la fantaisie et la sensibilité d’un artiste parfois exubérant certes, mais en plein accord avec sa conception de l’art.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 8 mars de 18 Á 21 H.