Henri Somers

 

Né en 1930. Formation aux Académies des Beaux-Arts de Liège et Namur. Parmi les innombrables prolongements qu’a généré l’impressionnisme, et qui ne sont pas toujours d’un égal bonheur, l’art d’Henri Somers occupe une place à part. Non qu’il fasse figure de révolutionnaire du genre, mais il a poussé les leçons de la lumière et de la couleur à un tel degré d’achèvement que ç’en devient admirable. L’atmosphère de ses jardins clos passe par toute une gamme de sensations qui varient au fil des saisons. On y perçoit le bruissement des feuilles, on profite de l’ombre bienfaisante d’un arbre centenaire par un chaud après-midi d’été et on savoure la fraîcheur et l’odeur vaseuse d’un étang qui reflète le bleu de ciel. On ne regarde pas la peinture d’Henri Somers, on s’y promène, surpris de cette beauté à portée du regard et du silence qui règne dans un univers dont l’homme est absent sans être exclu. Pour preuve, ces quelques murs envahis de lierre, ces chaises vides, ces pelouses d’un beau vert tendre... Et si l’artiste se laisse tenter par quelque paysage plus anecdotique ou même par une évocation de l’automne ou de l’hiver, ce sont le printemps et l’été qui conservent sa faveur, saisons gorgées de sève et de couleurs qui s’accordent mieux à sa palette et s’épanouissent pleinement sous son pinceau.

Didier PATERNOSTER (Licencié en H.A.A.)

 
(Artiste cité page 452 du 2ème volume et 679 du 3ème volume du DICTIONNAIRE DES ARTISTES PLASTICIENS DE BELGIQUE DES XIX ET XX SIECLES de Paul Piron)
 

Vernissage-cocktail, le mercredi 7 octobre 2009 de 18h à 21h.

 
 
Exposition 2008
Exposition 2006