Armando Messias Mascarenhas

 

Né en Inde en 1911, parti de Goa pour travailler dans un grand port du Mozambique, il s’établira finalement au Portugal. Durant la plus grande partie de sa vie, Armando Mascarenhas s’est adonné à la photographie, un hobby qui lui a permis de satisfaire cette curiosité insatiable pour tout ce qui l’entoure : gens, animaux, paysages,… et cultures du monde entier. Fidèle au noir et blanc, son regard s’attache plus aux nuances intermédiaires qu’aux contrastes marqués et la lumière joue chez lui un rôle de premier plan, qui adoucit les contours, dilue le ciel, modèle le paysage. Il s’attache à saisir ces moments fugaces dont la beauté n’apparaît souvent qu’après coup. Une beauté qui ne réside ni dans le grandiose ni dans le dramatique, mais bien dans la grâce du quotidien. Il faut une acuité certaine pour arriver à les capturer et une grande sensibilité pour en traduire la magie. Deux qualités qu’Armando Mascarenhas possèdent indéniablement. Ses photographies traduisent tout autant une admiration profonde pour l’oeuvre de la nature qu’une attention respectueuse pour celle de l’homme. Elles sont empreintes d’une poésie teintée d’humanisme avec, en filigrane, cette humilité sincère du spectateur capable de s’émerveiller à chaque instant.

Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

 

Vernissage-cocktail, le samedi 15 janvier 2011 de 15h à 18h.