Billy Merwick

 

Né en Irlande en 1947.
Billy Merwick a notamment été homme de théâtre avant dʼêtre homme de pinceau. Par certains côtés, sa peinture pourrait sʼapparenter à lʼart naïf. Mais rester sur cette impression serait réducteur face à la richesse dʼun univers qui se construit patiemment, sʼemplit de souvenirs et dʼimpressions, habité par un peuple de personnages qui ne sont, chaque fois, ʻni tout à fait le même, ni tout à fait un autreʼ. Ces corps aléatoires évoluant dans un décor à facettes sont avant tout des silhouettes surmontées dʼun visage. Et ces visages aux ovales mouvants sont avant tout des yeux. Des yeux qui interpellent, des yeux qui interrogent, des regards tout à la fois curieux, inquiets, parfois joyeux, ou alors tristes, voire résignés. Un condensé dʼhumanité qui, à travers des scènes dʼune troublante simplicité, évoque parfois son Irlande natale, à moins quʼil ne sʼagisse dʼautres contrées, dʼautres personnages, dʼautres histoires. Un peuple qui migre aussi de la toile au livre, se superposant au texte, sʼinstallant au fil des pages pour nʼen plus conserver que la succession. Acrylique, aquarelle, fusain, pastels et collages se prêtent à ce jeu de physionomies étranges, composant un monde à la fois mystérieux et terriblement familier.

Didier PATERNOSTER (Licencié en H.A.A.)

 

Vernissage-cocktail, le mercredi 12 mai 2010 de 18h à 21h.