Béatrice Malherbe

 

Née à Bruxelles en 1961. Elle étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Namur, à l’Ecole artistique de Herbuchenne et travaille dans l’atelier d’Henri Somers durant une dizaine d’années. Il est indéniable que le maître a marqué la peinture de Béatrice Malherbe d’une empreinte profonde et a sans doute contribué à l’épanouissement de cet amour pour la nature qui s’exprime en couleurs généreuses, en touches légères et vibrantes, égrenant les saisons d’un pinceau allègre et gorgé de lumière. Ses toiles sont parcourues par une belle spontanéité et dénotent d’une prédilection certaine pour les choses simples, les sujets bucoliques. On devine sa sensibilité en constant éveil, dénichant dans le quotidien et dans les paysages familiers ces étincelles de beauté qui ne demandent qu’à être révélées. Un sous-bois, une chapelle en forêt, le cours paresseux d’une rivière dans la touffeur de l’été, la luxuriance d’un jardin de fleurs, un champ de lavande ou encore une maison qu’on devine entre les buissons, la nature est omniprésente et se révèle sous ses plus beaux atours. Magnifiée par le bleu du ciel, transfigurée par les reflets de l’eau, elle est assurément l’axe d’un univers qui, comme celui d’Henri Somers, ne laisse que peu de place à l’être humain et se concentre sur les jeux infinis de la couleur et de la lumière. Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

Vernissage-cocktail, le samedi 15 octobre 2011 de 15h à 18h.