Georges A. Bertrand

 

Photographe, écrivain et historien de l’art, Georges A. Bertrand a le tempérament voyageur du chasseur d’images. Ses pérégrinations l’ont amené à s’intéresser à de nombreux pays, de la France à l’Indonésie, avec une prédilection pour les cultures nomades et notamment pour ces peuples qui, bien que sédentaires, vivent en tant que déplacés ou réfugiés, parfois dans leur pays d’origine. L’exposition présente une sélection faite sur plus de 350 prises de vues réalisées en 1997. Dans l’objectif, un seul et même sujet : la mer. Etendue à la fois immuable et changeante dont Georges A. Bertrand a observé les infinies variations à Gaza. Un lieu emblématique où la mer prend figure de repère, d’immensité, de liberté. L’objectif l’a capturée à travers les fenêtres carrées des camps de réfugiés. Les tirages de petits formats viennent renforcer ce contraste entre l’étendue infinie de la mer et l’exiguïté de la vision, la contrainte d’un vécu. Chaque image apparaît ainsi comme un condensé, une sorte de métaphore invitant le spectateur à s’approcher pour mieux voir, se persuader qu’on peut emprisonner l’immensité dans un cadre de 10 cm de côté et néanmoins toujoursêtre fasciné par sa puissance, bercé par sa respiration, aspiré par ses promesses.

Didier PATERNOSTER (Licencié en H.A.A.)

 
Vernissage-cocktail, le mercredi 13 mai 2009 de 18h à 21h.
 
“Gaza sur mer”
Une réflexion groupant 38 photographies couleur.