Frédéric Martos

 

Né à Bordeaux en 1968. Dans une atmosphère qui doit beaucoup au clair obscur, les personnages anonymes mais ô combien humains de Frédéric Martos surprennent par leur absence évidente d’individualité. Chauves et nus, ils évoluent la plupart du temps hors de tout contexte spatial précis, comme situés dans une réalité connexe dont certains détails révèlent néanmoins l’appartenance à notre monde. Et même si l’émotion est présente, elle ne se situe que rarement dans une expression ou un regard mais bien plus dans une attitude ou un contraste qui révèle à chaque fois une expérience existentielle particulière. Sa peinture relève étrangement du domaine de l’intime et aborde des thèmes inhérents au monde dans lequel il vit, attentive à la condition humaine, tentée parfois par une vision surréaliste ou plus généralement symbolique des choses et sensibles aux rapports entre les êtres tout autant qu’aux angoisses de notre temps. Dans un style d’une belle virtuosité plastique, Frédéric Martos exploite la couleur et un vocabulaire de signes et de motifs qui viennent fréquemment se superposer aux protagonistes de ces tableaux, leur conférant un sens particulier et une dimension dramatique.

Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

Vernissage-cocktail, le samedi 10 mars 2012 de 15h à 18h.