Chris FONTIJN

 

Né à Schilde en 1945. Habitué des cimaises du Centre Rops, on a pu suivre son parcours à travers plusieurs expositions personnelles qui, toutes, révèlent une fi délité à la fi guration jamais démentie. Dans le prolongement de ce qu’il avait montré en 2012, l’artiste confi rme une veine symbolique qui aborde notre époque, ou plus généralement l’humanité dans une acception très large, avec poésie mais aussi avec une lucidité sans fard. Outre la thématique récurrente de l’homosexualité, les compositions de Chris Fontijn s’attachent surtout à mettre en images des impressions, des sentiments, des idées ou des ressentis propres au monde parfois absurde dans lequel nous vivons. Et de mettre l’accent sur des contrastes qui viennent illustrer cette absurdité d’une manière à la fois humoristique et sensible. Hommes et femmes y apparaissent souvent dans une sorte de nudité originelle, évoluant dans des décors qui empruntent au jardin d’Eden, à la banalité urbaine ou au monde du rêve. Un petit peuple d’insectes, de reptiles, d’animaux et d’objets de toutes sortes viennent enluminer le propos de l’artiste à la manière de ces accessoires qui donne au songe une signifi cation cachée. Car l’univers de Chris Fontijn s’appréhende comme une série de rébus aux accents tour à tour dramatiques, absurdes ou franchement drôles.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.).

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 5 OCTOBRE de 18 Á 21 H.