Devillers

 

Né à Tournai le 20 juin 1950, il pratique avec une égale passion la peinture et la céramique, mais s’octroie aussi des digressions en bronze ou autres matériaux. Peinture et sculpture sont les techniques de prédilection de cet artiste au tempérament profondément imprégné par son temps. Ce qu’il voit et donne à voir n’est pas toujours rose, on devine ses pensées tournées vers un monde qui n’est plus vraiment le nôtre et dont les valeurs entrent en contradiction avec celles qui présidentà notre époque. Mais Michel Devillers n’en demeure pas moins un créateur au plein sens du terme, de ceux qui donnent à l’émotion sa couleur la plus juste et qui puisent dans la matière la force de leur expression. Ses tableaux à la structure tout à la fois rigoureuse et aléatoire, zébrés d’entailles qui animent tout autant qu’elles blessent la toile, apparaissent comme les métaphores d’un univers en équilibre instable. Un monde dont l’élément central et presque omniprésent, l’oeuf, symbole parmi d’autres symboles, apparaît bien fragile mais n’en constitue pas moins la source immuable d’uneénergie sans cesse renouvelée. Quant aux sculptures, ces sentinelles et autres maraudeurs de terre et de métal, elles sont le reflet d’une certaine humanité. Créatures hybrides, souvent prisonnières d’une gangue de matière à moins qu’elles ne soient momies, elles investissent des thèmes universels de la puissance de leur cri. Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

Vernissage-cocktail, le mercredi 9 novembre 2011 de 18h à 21h.
 
(Artiste cité pages 463 du Ier volume et 258/259 du 3ème volume du DICTIONNAIRE DES ARTISTES ET PLASTICIENS DE BELGIQUE des XIX et XXème SIECLES de Paul PIRON).