Patricia CLARKE

 

Née le 2 avril 1948 à Wuppertal (Allemagne), d’un père britannique et d’une mère belge. Elle a suivi des cours de dessin et de peinture de l’Académie des Beaux-Arts de Namur. Les compositions de Patricia Clarke apparaissent avant tout comme des invitations au voyage, des pérégrinations intérieures qui vont à la rencontre du regard d’autrui et tendent à partager une certaine vision du monde. Cette vision, l’artiste l’insuf? e à la matière et la décline en une gamme chromatique qui s’échelonne du bleu profond au rouge incandescent. Une palette, qui malgré le choix délibéré de l’abstraction, reste ? dèle aux tonalités et aux contrastes présents dans la nature. On peut y retrouver l’opacité d’un ciel d’hiver, la transparence mouvante d’une eau de rivière ou l’implacable lumière d’un soleil d’été. Alternant espaces bruts et surfaces lisses, la gestuelle du pinceau, du rouleau ou du racloir ouvre sur un monde de sensations qui af? eurent à la surface de la toile. L’artiste se préoccupe fort peu d’évoquer ceci ou cela. Ce qui importe dans sa démarche est de mener le spectateur à lâcher prise, à s’immerger dans le tableau, à se questionner, à renouer avec cette voie qui mène aux sentiments enfouis. Ces contrées mystérieuses qui se situent si loin du brouhaha de notre monde et apparaissent, par l’entremise du peintre, comme de véritables oasis.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 10 mai de 18 Á 21 H.