Patrick CASTERMANS

 

Né à Braine-le-Comte en 1966, il étudie le dessin à l’Institut supérieur Alexandre André à Saint-Ghislain. Le dessin est pour lui la clé de voûte d’un univers tout entier dévolu à l’imaginaire, aux reflets fantasmagoriques d’un monde étrange, hétéroclite et opulent. Nulle trace d’angoisse ni de violence toutefois dans ces créatures improbables évoquées avec un soin méticuleux du détail et un sens aigu de l’harmonie. D’inspiration humaine certes, mais surtout composés de motifs minéraux et végétaux entremêlés, ponctués de symboles et d’éléments macroscopiques, ses personnages prennent volontiers l’aspect d’allégories dont on aurait perdu le sens, de divinités végétales oubliées, d’entités organiques millénaires. Pas étonnant que Patrick Castermans se revendique de Jérôme Bosch, d’Otto Dix ou d’André Verlinde dont la veine fantastique, l’imagination sans borne et la dimension symbolique se rejoignent dans ces dessins aux subtiles variations chromatiques, rehaussés parfois d’éclats de rouge, de jaune ou de blanc qui renforcent encore leur aura paisible et l’irréalité de leur physionomie.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 7 NOVEMBRE de 18 Á 21 H.