PierreCARETTE

 

Né à Charleroi en 1952, il étudie la peinture et la gravure à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles et à l’ENSAV la Cambre. Il vient à la photographie comme on collecte des souvenirs, des évocations de voyages, des images dont on désire conserver une trace ailleurs que dans la mémoire. Mais très rapidement, sa démarche s’enrichit d’une dimension résolument esthétique. Et plutôt que de s’attarder aux personnes ou à la nature, ses travaux se focalisent sur les sites industriels et les chantiers qu’il évoque à travers des images à la fois réalistes et abstraites. C’est à ce point de convergence entre évocation d’une réalité et création abstraite que se situe la spécifi cité du travail photographique de Pierre Carette. Et le passage du numérique à l’argentique lui a permis de pousser beaucoup plus loin le développement de ce processus créatif tout en traduisant mieux sa sensibilité d’artiste. Même si un certain éclectisme préside au choix des thèmes et à leur traitement, les nombreux tirages visent clairement l’abstraction, avec une arrière-pensée picturale, le sujet s’imposant d’emblée dans l’image saisie par l’artiste. Durant le développement, les images peuvent être modifi ées, rééquilibrées, dans un jeu de réserves et de caches, dans l’intensité des gris et des noirs... Il en résulte des séries de photographies aux cadrages soignés, à la composition volontiers géométrique voire minérale, aux contrastes subtils et profonds. Des images d’une apparente simplicité, pures et de plus en plus tentées par l’évocation matière, des images dont l’abstraction n’occulte jamais tout à fait le sujet d’origine.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 10 janvier de 18 Á 21 H.