Jean Pascal Bredenbac

 

Né en France en 1961, il étudie le dessin, la graphisme, la publicité et la photographie à Paris. Imprégné de l’oeuvre des photographes modernes, il s’oriente rapidement vers une recherche plus plastique, picturale, jetant un pont entre la réalité appréhendée par l’objectif et l’interprétation du peintre. Ce cheminement l’amène à reconsidérer les supports et procédés utlisés à l’origine de la photographie, à les confronter aux techniques actuelles pour aboutir à ces images sur plaques de fer qui se révèlent par oxydation. Jean Pascal Bredenbac donne ainsi naissance à un univers de ‘souvenirs rouillés’ dont les multiples références à notre passé industriel composent une sorte d’inventaire presque immatériel de lieux en état de disparition progressive, fantômes oxydés d’une époque révolue. De plus en plus souvent confronté aux tags qui fl eurissent sur les murs des bâtiments anciens, l’artiste décide d’intégrer le street art dans sa démarche esthétique. C’est le début d’une série qui met en exergue la coexistence d’une forme d’art actuelle avec ces endroits oubliés, dans une atmosphère résolument underground. Réalisées à partir de tirages argentiques, les nouvelles images de Bredenbac résultent de surimpressions qui brouillent volontairement les repères d’une réalité omniprésente mais souvent ignorée. Une démarche empreinte de plus de légèreté et de fantaisie, mais qui demeure fi dèle à la thématique de l’oubli.

Didier PATERNOSTER (Lic. H.A.A.) .

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 11 janvier de 18 Á 21 H.