Lucia DURABILE

 

J’ai emprunté divers chemins : ma musique, l’art dramatique, l’écriture, le mouvement, le funambulisme.
Ces routes, en plus de la dimension de plaisir que j’ai trouvé et que je trouve encore, alimentent la peinture. J’ouvre des portes.
Peindre me rend heureuse.
Peindre est un besoin, un état où j’habite chez moi.
Je ne suis ni dans le doute, l’illusion, l’émotion; je me sens connectée.
Ou vais-je aller ? quel chemin emprunter ? l’infi ni est là et je l’explore.
Peindre est mon langage. L.D.

 
VERNISSAGE-COCKTAIL, LE MERCREDI 11 NOVEMBRE DE 15 Á 18 H.