Christophe LAMBERT

 

Né à Namur le 29 août 1973. Après des études de peinture, dessin et sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Namurà la fi n des années 80, Christophe Lambert opte pour une carrière dans l’informatique sans pour autant délaisser cette passion pour la peinture qui l’anime depuis toujours. Compositions anatomiques par leur nature, sensuelles dans leur thématique et expressionnistes par leur facture, les nus de Christophe Lambert s’appréhendent selon des angles de vues improbables. Torsions, gros plans, détails récurrents que certains pourraient taxer de fétichisme, la femme se dévoile dans une nudité ondulante et anonyme –le corps suffi t amplement à l’artiste pour exprimer toute une gamme d’émotions-, sans pudeur excessive ni provocation inutile. Sur cette chair généreuse et lisse, la lumière court presque
impatiemment, la couleur se décline en une série de tonalités qui va du clair à l’obscur et ne renie pas quelques contrastes dont l’intensité presque violente fait pendant à la suavité d’une courbe omniprésente. Le corps féminin constitue pour Christophe Lambert une source intarrissable d’inspiration, un territoire d’expérimentation sans limite qu’il se plaît à mettre en scène avec une fantaisie teintée d’érotisme. Un univers aux tonalités éclatantes, aux formesépanouies et aux lignes puissantes qui apparaît comme un bel hymne à la vie.

Didier PATERNOSTER (H.A.A.)

 
Vernissage-cocktail, LE MERCREDI 9 SEPTEMBRE 2015 DE 18 Á 21 H.